Quelle est la place des télécommunications à Maurice ?

Dans cet article, nous allons prendre connaissance des deux principaux opérateurs de télécommunications à Maurice, l’histoire de leur évolution.

Lorsque je suis arrivé à l’île Maurice en 2004, la République de Maurice n’était pas encore un pays avancé en terme de télécommunications, et plus précisément en terme d’accès à Internet. Seule une toute petite minorité de Mauriciens avait la chance de pouvoir s’approprier de ce vaste monde.

En terme de téléphonie mobile cependant, les premiers téléphones comme le célèbre Nokia 3310 apparaissaient à des prix beaucoup plus accessibles qu’en France

Quant aux opérateurs locaux de téléphonie mobile, il n’en existait que deux : CellPlus et Emtel. Ceux-ci ont parcouru un bien beau chemin jusqu’à aujourd’hui.

Emtel, tout d’abord, était très populaire à mon arrivée. C’était le premier à déployer la 3G à Maurice à l’époque, ce qui lui avait valu beaucoup de bruit, et c’est sûrement l’une des raisons pour lesquelles ma mère l’a choisi en acquérant son premier téléphone Samsung là-bas. Emtel s’est construit progressivement une belle image indépendantiste tant à Maurice que dans les pays de l’Afrique du Sud.

CellPlus que je connaissais très peu mais qui était aussi présent sur de nombreux téléphones mobiles en 2005, était la filiale mobile du fameux opérateur historique de téléphonie fixe Mauritius Telecom. Au fil des années, j’en ai entendu de moins en moins parler ; jusqu’à ce qu’en 2009, CellPlus changea de nom pour devenir le célèbre opérateur français Orange. C’est ainsi que j’appris l’étroit partenariat historique entre la France et la République de Maurice en terme de télécommunications puisque Mauritius Telecom était devenue une filiale de France Telecom. L’apparition d’Orange sur le marché modifia considérablement la vision des Mauriciens envers les fonctionnalités que proposent les téléphones au cours de leur évolution.

C’est de cette façon que les politiques mauriciennes engagèrent de gros chantiers en matière de télécommunications à Maurice. De nombreux centres d’appel, notamment, furent construits à Ébène, la ville de l’industrie tertiaire par excellence. Le réseau internet se développa considérablement, permettant de déployer l’ADSL au cours de la dernière décennie.

blog ile maurice, ebene city, cybercity tower, mauritius
Ébène, un îlot de barres d’immeubles qui remplacent les champs de canne à sucre.

Internet devient vite abordable avec l’apparition des packs et bouquets Internet-Téléphone-TV d’Orange. En l’espace d’une décennie, les familles mauriciennes se sont appropriés les télécommunications, soit deux à trois fois plus rapidement qu’en Europe. Il existe bien sûr encore de nombreux ménages qui ne peuvent pas s’offrir une connexion ou un équipement approprié en raison de leur niveau de précarité, mais cela est beaucoup moins flagrant qu’il y a quinze années en arrière.

Tout a été dit, les télécommunications en matière de téléphonie, de réseau internet, et même en matière de télévision par satellite, ont été accueillis à bras ouvert par les différentes instances, puis par les populations locales elles-même. De mon point de vue, ce développement n’aurait pourtant pas été possible sans l’arrivée tardive des experts européens camouflés par le carré Orange. L’île Maurice leur doit beaucoup.

Et vous ? Avez-vous eu l’occasion de tester le téléphone ? la TV ? la Wifi à Maurice ? Dites-le moi dans les commentaires ! 😉 

 

1 réaction sur “ Quelle est la place des télécommunications à Maurice ? ”

  1. Ping Quels sont les services à connaître lorsque l'on veut s'installer à Maurice ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez mon article récent : je souhaite que l'auteur de ce blog le lise.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.