Comment fêter Noël sur l’ile Maurice ?

Dans cet article, vous connaîtrez toutes les particularités de la fête de Noël sur l’ile Maurice par rapport à un Noël que vous passeriez en Europe ou en Amérique (pour nos amis québécois).

Noël ? Tout francophone a déjà entendu ce mot, au moins une fois, au cours de sa vie.

Noël, c’est le plus célèbre jour férié dans le monde francophone, mais aussi dans le monde entier ! Non pas parce que c’est le jour où le Christ est né, mais bien parce que c’est le jour où l’on s’offre des cadeaux…

Et peut-on parler de cadeaux de Noël sans parler du Père Noël ? La réponse va peut-être vous surprendre : OUI !

Ce cas n’est pas exceptionnel à l’île Maurice. Les familles mauriciennes, majoritairement de religion hindoue, aiment beaucoup le jour de Noël même s’il s’agit une fête d’origine chrétienne. Bien entendu, seuls les chrétiens se rendent à la messe de minuit. Les églises sont encore assez fréquentées comparé aux églises de la métropole, mais comme dans tous les autres pays, l’athéisme gagne du terrain. Pourtant, le Père Noël n’est pas connu de tous les mauriciens.

Le Père Noël et ses cadeaux

Les mauriciens de religion chrétienne, comme tous les autres chrétiens, savent pourquoi ils fêtent Noël : la Bible le leur rappelle chaque année. Mais ce n’est pas le cas des mauriciens qui prêchent un autre Dieu : pourquoi donc fêtent-ils Noël avec les chrétiens ? d’autant plus que nombreux sont ceux qui ne connaissent pas l’existence imaginaire d’un gros bonhomme rouge qui vient donner des cadeaux aux enfants sages…

père noel, père noël, blog ile maurice
Voilà à quoi ressemble un Père Noël à l’île Maurice

Le développement du numérique et de la télécommunication a fortement joué dessus. Le Père Noël est devenu l’idole des enfants grâce à la médiatisation de la fête sur toutes les chaînes du monde entier. Pourquoi les enfants non chrétiens n’auraient pas droit eux aussi à des cadeaux de Noël ? Après tout, le Père Noël n’a rien d’un personnage à caractère religieux…

Bien sûr que si ! Le Père Noël, c’est Saint Nicolas, le Saint protecteur des enfants. Il était donc indispensable pour les non chrétiens de faire abstraction du Père Noël chez les enfants : ce sont les parents eux-mêmes qui livrent les cadeaux aux enfants non chrétiens ! Ces derniers reçoivent donc des cadeaux au même titre que les enfants chrétiens à la différence près que c’est la personne qui offre les cadeaux qui change d’une famille à l’autre.

Résultat : les enfants de familles mauriciennes chrétiennes apprennent bien plus tôt l’inexistence du Père Noël (par leurs camarades non chrétiens à l’école) que les enfants de familles françaises chrétiennes.

Le repas de Noël

Le dodo étant une espèce éteinte depuis la fin de la période hollandaise. Que déguste les mauriciens à Noël ?

Des dindes ? Oui, à condition de pouvoir s’en payer une, car les dindes sont très peu élevés à l’île Maurice et la très grande majorité des dindes ou chapons que l’on peut retrouver dans les grandes surfaces sont importés surgelés d’Europe. Pour la farce, vous trouverez de la chair à saucisses, mais pas de marrons (aliment inconnu des mauriciens).

Le fois gras ? La charcuterie ? Parlez-en aux chrétiens et hindous, certains vous diront n’en avoir jamais entendu parler, les musulmans quant à eux seront prêts à vous égorger si vous leur dites qu’il s’agit de porc (non, pas à ce point là 😆 ). Si vous souhaitez vraiment en manger, alors là encore, il faut débourser une certaine somme car il s’agit de mets réservés à la « bourgeoisie » mauricienne, tous importés d’Europe.

Une bûche pour le dessert ? Oui, mais là aussi, c’est une question de prix, d’autant plus que très peu de pâtissiers savent les faire comme il faut. Mais vous pourrez trouver facilement des bûches congelés en face des dindes. C’est la même chose pour les pains d’épices : le miel n’est pas un aliment consommé généralement par les mauriciens, il s’agit plus d’un substitut aux médicaments contre les toux et les maux de gorge. Vous n’en trouverez pas de pain d’épices dans les pâtisseries tenues par des mauriciens, par contre, si vous souhaitez confectionner un pain d’épices vous-même, vous trouverez tous les ingrédients en grande surface à moindre coût.

Bref, en gros, si vous souhaitez consommer comme si vous n’aviez jamais quitté votre pays d’origine, il faudra jouer sur le mode « importation » et sortir assez souvent de gros billets.

Mais alors ? Que mange les vrais mauriciens à Noël ? La réponse est toute bête : ce qu’ils mangent tous les autres jours de l’année (des légumes et des féculents locaux et de saison).

Déçu ? Il ne faut pas, car vous allez pouvoir vous gaver de litchis, d’épices et de riz ! Rien de mieux que de changer de type de cuisine pour un repas festif.

Vous l’aurez compris, Noël est une fête très populaire à Maurice. La cuisine n’est pas le point phare de la fête. Le tout est de vouloir s’amuser sous une chaleur tropicale, pied dans l’eau turquoise du lagon. Et pourquoi pas un bain de minuit ? chose qui serait impossible à cette période de l’année dans les pays nordiques 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez mon article récent : je souhaite que l'auteur de ce blog le lise.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.